Rechercher

Les actus de la semaine 30

On se retrouve comme chaque semaine pour traiter l'actualité du jeu vidéo, en vous proposant les principales informations dévoilées durant les 7 derniers jours. Cette semaine, plusieurs reports de jeu, un record pour Sony, de nouveaux projets de séries chez Netflix et plus encore !

Sortie de "Stray" reportée : le félin prolonge sa sieste


Stray est un jeu en cours de développement de genre action-aventure et réflexion, promettant phases de plateformes, puzzles et énigmes, ainsi que des phases d'action, parmi lesquels on pourra retenir, par exemple, des courses-poursuite. Développé par BlueTwelve Studio et édité par Annapurna Interactive, le jeu nous plongera dans une vue à la troisième personne d'un chat perdu dans une ville futuriste abandonnée, dont la seule population restante est composée de robots, ainsi que de dangereuses créatures auquel notre ami à moustaches devrait préférer ne pas se frotter. Ainsi, la grande quête du félin sera de s'échapper de cette lugubre cyber cité, afin de retrouver son chez-soi et sa famille, tandis qu'un petit robot du nom de B-12 (en référence au nom du studio de développement) l'aidera à accéder à certains endroits hors de sa portée, mais fera également office d'interprète entre l'animal et les machines. D'abord prévu pour une sortie en octobre 2021 sur PS5 et PC, ce planning vient d'être totalement bousculé. En effet, en raison de la nature du jeu et de notre personnage, on y trouvera de très nombreuses zones à explorer à notre guise afin de tenter d'assouvir la soif insatiable d'exploration de notre fauve miniature, et c'est afin de peaufiner et améliorer au maximum cet aspect du jeu que le studio a annoncé un report de la date de sortie, que l'on attendra finalement début 2022. Cependant, cette nouvelle n'est pas arrivée seule mais bien accompagnée, puisqu'on pourra aussi compter sur une sortie du jeu sur la PS4, chose qui devrait plaire aux nombreuses personnes attendant toujours qu'une PS5 leur soit disponible ou n'ayant pas l'argent à investir dans une nouvelle console. En attendant, voici la bande-annonce de ce jeu indépendant tout à fait prometteur si vous n'avez pas encore eu l'occasion de la regarder !



Genshin impact : une nouvelle région par an ?


Du 19 au 23 juillet se déroulait à San Francisco la Game Developers Conference (GDC), que l'on peut traduire par conférence des développeurs de jeux. La GDC est considérée comme l'un des plus grands événements de l'industrie du jeu vidéo réservé aux professionnels, se déroulant habituellement durant une semaine du mois de Mars à San Francisco, et ce depuis 1987, bien que l'événement se soit cette année dérouler virtuellement et plus tard dans l'année. Ainsi, c'est parmi de très nombreuses grandes compagnies que l'on a pu retrouver miHoYo, développeur et éditeur de Genshin Impact, entre autres. Le jeu au succès retentissant sorti fin 2020 nous a ainsi proposé une nouvelle feuille de route de développement à cette occasion, apportant notamment des éclaircissements sur ce qu'on peut espérer au cours des prochaines années concernant les 4 régions manquantes de Teyvat dans l'état actuel du jeu, tandis que la très attendue troisième région, Inazuma, vient de faire son arrivée lors de la dernière mise à jour, comme nous vous en avions parlé dans les actualités de la semaine passée. Ainsi, Cai Haoyu, co-fondateur et actuel PDG de miHoYo, a confié au public que miHoYo souhaiterait idéalement pouvoir sortir les 4 prochaines régions durant les 4 prochaines années. Pour revenir sur ce que nous savions déjà avant cette conférence, nous étions au courant que Teyvat allait compter 7 grandes régions, une par élément et possédant chacune un archon. Nous savions également les noms de ces 7 régions ainsi que l'élément associé : Mondstadt : région de l'élément anémo / Liyue : région de l'élément géo / Inazuma : région de l'élément éléctro / Sumeru : région de l'élément dendro / Fontaine : région de l'élément hydro / Natlan : région de l'élément pyro / Snezhnaya : région de l'élément cryo. De plus, nous savions également qu'elles sortiraient dans l'ordre ci-dessus. Ce que nous savons à présent en plus, c'est que, si les plans de miHoYo ne se voient pas perturbés, on devrait voir Sumeru (et l'élément dendro toujours indisponible) arriver en 2022, Fontaine en 2023, Natlan en 2024 et finalement Snezhnaya en 2025. Bien entendu, cela ne signifie pas que l'aventure s'arrêtera là, puisque les seuls limites des possibles extensions suivant la sortie des 7 régions sont les limites de l'imagination des développeurs de chez miHoYo. Vous pouvez en tout cas profiter dès maintenant de la nouvelle région Inazuma dès maintenant sur PS4, PS5, PC, Android et iOS, le tout en cross plateforme, tandis qu'une version Switch est toujours en développement. Voici, pour rappel, le trailer nous ayant révélé l'ordre des sorties de l'intégralité des régions, leurs éléments respectifs ainsi qu'un personnage (très certainement jouables) pour chacune d'entre elles !

Scandale chez Activision Blizzard : les employés s'expriment


Tandis que nous vous parlions lors des dernières actualités de la situation particulièrement odieuse, et même inhumaine, des femmes au sein des bureaux d'Activision Blizzard, de nombreuses réactions ont eu lieu lors de la semaine venant de s'écouler. Tout d'abord, ce sont 500 des employés d'Ubisoft, entreprise ayant été accusé de faits similaires il y'a plus d'un an, qui ont ce mercredi 28 juillet fait parvenir une missive via le compte twitter de Stephen Totilo, ex-rédacteur en chef de Kotaku et devenu journaliste d'Axios. Dans cette missive, que vous pouvez retrouver ci-dessous, ces 500 employés expriment d'abord tout leur soutien aux victimes des horreurs commises au sein même d'une des plus grandes entreprises du jeu vidéo, mais condamne également sans équivoque les comportements inacceptables ayant lieu de façon beaucoup plus fréquente qu'on ne le croit, rejetant également la fausse réaction de surprise générale à chaque nouveau scandale du même type, comme si on assistait à quelque chose d'inconnu et d'inattendu, sans jamais prendre les mesures nécessaires afin d'y mettre un terme ou même simplement empêcher qu'ils aient lieu dans un premier temps.



























Ce n'est cependant pas la seule actualité sur le sujet, puisque ce sont plus de deux milliers d'employés d'Activision Blizzard qui ont joint leur signature à une lettre ouverte critiquant vivement et massivement la direction, d'une part pour son inaction totale face à des faits accablants, mais plus encore pour la réaction jugée "insultante" des responsables de chez Activision Blizzard, notamment un communiqué de l'entreprise critiquant les accusations et leur reprochant de "ne pas représenter l'environnement de travail d'Activision Blizzard aujourd'hui", ainsi que la note interne d'une cadre du groupe, Frances Townsend, déclarant que la plainte est "sans fondement et irresponsable", et donnant "une image déformée et fausse de [leur] entreprise.", prétextant même que certaines histoires étaient "sorties de leur contexte" (supposant donc que les comportements reprochés puissent être acceptables dans un quelconque contexte). C'est donc non seulement contre l'inaction et le laissez-faire de l'entreprise que se soulèvent les employés, mais également contre la politique de silenciation et dénigrement des victimes que représentent ce reniement d'une enquête ayant duré deux ans et réalisée par le Department of Fair Employment and Housing de Californie, une agence de cet état. Les employés demandent à l'entreprise une reconnaissance des faits extrêmement graves qui sont reprochés, ainsi que la compassion que doit au minimum l'entreprise envers les victimes. Enfin, la dernière actualité à ce sujet concerne la réponse tardive de Bobby Kotick, PDG d'Activision Blizzard se trouvant souvent au coeur de l'actualité, notamment en raison de sa rémunération plus que généreuse, comme l'annonce d'une prime de 200 millions de dollars au lendemain du licenciement de 50 à 200 personnes du département eSport de l'entreprise, ou encore en raison de sa propension à rediriger de nombreuses équipes vers les projets Call of Duty. C'est cependant à un scandale totalement différent que doit maintenant faire face le directeur général au centre des polémiques.

Il exprime ainsi des excuses face à la situation, ainsi que son soutien, du moins selon ses mots, bien que sa communication semble somme toute très générique et impersonnel, et que l'on peut traduire en français de cette façon, en remerciant Gameblog pour cette traduction que nous nous permettons de reprendre de chez eux. "Cette semaine fut difficile et bouleversante.


Je tiens à honorer et à remercier tous ceux qui se sont manifestés dans le passé et ces derniers jours. J'apprécie énormément votre courage. Chaque voix compte, et nous allons être plus à l'écoute dès maintenant, et à l'avenir.


Notre réponse face aux problèmes et aux préoccupations auxquels nous sommes confrontés ensemble a franchement été sourde.


Je suis désolé que nous n'ayons pas été assez empathiques et compréhensifs. Nous allons prendre des mesures rapides pour être l'entreprise compatissante et attentionnée pour laquelle vous êtes venus travailler et pour assurer un environnement de travail sûr. Il n'y a de place nulle part dans notre entreprise pour la discrimination, le harcèlement ou un traitement inégal de quelque nature que ce soit." Il a également annoncé 5 mesures à prise d'effet immédiate, comptant notamment un soutien aux victimes, des "séances d'écoute" ainsi qu'une évaluation de l'intégralité des directeurs et managers d'Activision Blizzard. Espérons cependant que des mesures plus strictes et effectives viendront s'ajouter à la liste, afin de s'assurer que de tels abjections ne se reproduisent plus, bien que le doute soit permis étant donné la difficulté de l'entreprise à assumer les accusations.


Une nouvelle série Pokémon en préparation chez Netflix


Après la série sur The Witcher et les animés sur Castlevania et Resident Evil, Netflix s'attaque a une autre licence du jeu vidéo : Pokémon.


En effet, d'après le magazine Variety, Netflix est en train de préparer une nouvelle série Pokémon tourné en live action, c'est à dire avec de vrais acteurs et des Pokémons photoréalistes, comme dans le film Détective Pikachu. Le producteur de ce projet est Joe Henderson, le producteur exécutif de la série à succès Lucifer. Le projet étant encore à ses débuts, nous n'avons encore aucune information sur l'histoire qui sera raconté.


Les adaptations d'anime en live action sont généralement sujet à des réactions très vives des fans, le plus souvent négatives, mais le succès unanime de Détective Pikachu en 2019 permet d'être assez confiant sur l'accueil qui sera fait à la série


Netflix a également annoncé bientôt dévoilé des versions live de Cowboy Bebop et One Piece.


Playstation 5 : le cap des 10 millions de vente dépassé


La Playstation 5, console nouvelle génération de Sony qu'on ne présente plus, a fait son arrivée dans nos commerces durant le mois de novembre 2020, plus précisément le 12 de ce mois. Ce mercredi, Sony a annoncé que la PS5 avait dépassé le cap des 10 millions de vente le 18 juillet, véritable exploit étant donné les conditions défavorables que l'industrie du jeu vidéo, et particulièrement du côté hardware, doit traverser. En effet, de nombreuses conditions nuisent beaucoup à tous les producteurs d'hardware, qu'il s'agisse de composants PC, de consoles comme le Steam Deck ou la PS5, ou même de petits appareils comme la Playdate dont nous vous parlions la semaine dernière et qui a connu une hausse de prix de vente final de 25% pour cette raison. Malgré tout, la PS5 a réussi à battre tous les records de la licence, puisque ce seuil symbolique des 10 millions d'exemplaires vendues a été atteint une semaine plus vite que pour la PS4 à sa sortie. Sony en a également profité pour revenir sur le succès des titres sorties sur la plateforme, notamment Spider-man : Miles Morales qui se serait déjà écoulé à plus de 6 millions et demi d'exemplaires, soit plus de la moitié du nombre de consoles vendues ! Tandis que la pénurie semble s'amenuiser, les chiffres de Sony ne devrait qu'en décoller plus encore lorsque la production ne sera plus bridée par ce manque crucial et mondial de semi-conducteurs qui dure depuis de nombreux mois.


Horizon : Forbidden West, une sortie retardée


Il y'a plus de 4 ans, le 1er mars 2017, arrivait en Europe un jeu promis à un avenir et à un engouement titanesque : Horizon Zero Dawn. Dans ce jeu développé par Guerrilla Games et publié par Sony, nous incarnions Aloy, une chasseresse d'une tribu appelée les Noras, dans un univers post-apocalyptique où les humains doivent faire face à de redoutables machines à l'effigie d'animaux existants, légendaires ou disparus, datant d'une époque lointaine et depuis longtemps révolue dont les générations actuelles ne connaissent que peu de choses.

Face à l'enthousiasme général, ainsi qu'au succès indéniable autant critique que commercial, l'aventure d'Aloy venait s'étayer le 7 novembre de la même année d'une unique extension intitulée Horizon Zero Dawn : The Frozen Wilds, rencontrant un succès tout aussi louable que le jeu de base. Depuis ce jour... plus rien. Ou du moins, plus aucun nouveau contenu, tandis que l'annonce d'un deuxième opus intitulé Horizon : Forbidden West fait frétiller les fans d'impatience depuis maintenant un long moment. Prévu pour une sortie à la fois sur PS4 et sur PS5, le jeu devait se frayer un chemin jusque dans nos salons pour la fin de cette année, enfin normalement. En effet, selon Jeff Grubb, journaliste chez Games Beat, un report pour l'année 2022 est à envisager, citant une source de chez Sony indiquant que la décision ne semble pas encore prise mais sérieusement à l'étude. Bien qu'il ne s'agisse là que de on-dit et de rumeurs, Jeff Grubb a su prouver ces derniers temps la fiabilité de ses informations, tout particulièrement concernant le reboot de Dead Space confirmé il y'a peu lors de l'EA Play et dont nous vous parlions la semaine passée. Dans tous les cas, tant que la qualité offerte par le premier opus est au rendez-vous dans cette suite, il y'a toutes les raisons du monde de prendre notre mal en patience et de ne pas tenir rigueur d'un possible retard préférable à des aspects bâclés en raison de délais trop serrés pour les développeurs. Nous vous laissons, en attendant plus d'informations officielles, avec la bande-annonce de révélation de ce nouveau volet des aventures d'Aloy la chasseresse Nora.


Dr. Mario World : Le médecin ferme son cabinet


Le 28 juillet dernier, Nintendo a annoncé que le jeu mobile Dr. Mario World fermerait ses portes le 1er novembre prochain à partir de 16h, heure française. De plus, et ce depuis le 29 juillet, il est maintenant impossible d'acheter du contenu additionnel pour le jeu tel que des diamants ou des personnages supplémentaires. Une fois l'application fermée, une page web au nom de "Dr. Mario. World Memories" sera mise en place afin de permettre aux anciens joueurs de consulter leur historique de jeu. Nintendo commencera également à rembourser les joueurs qui n'auraient pas eu le temps de dépenser tous leurs bonus achetés par le passé. La décision de fermer Dr. Mario World interroge beaucoup de fans. En effet l'application a été téléchargé plus de 120 000 fois et est noté 4,6 étoiles sur le Google Play Store. Peut être que Nintendo s'attendait à un autre succès fulgurant, comme Mario Kart Tour qui est a plus de 200 millions de téléchargements ? Quoiqu'il en soit, le jeu inspiré de Tetris rejoindra Miitomo dans le cimetière des applications mobile de Nintendo.


Les actus, c'est fini pour cette semaine ! Nous vous donnons rendez-vous jeudi pour la Game Review hebdomadaire, ou lundi prochain même heure pour les prochaines actualités !

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout