Rechercher

Les actus de la semaine 28

Suite à nos deux premiers comptes-rendus hebdomadaires, nous avons décidé de modifier notre méthode de rédaction. À présent, nous traiterons les informations principales, sans se limiter à une par jour ni en s'imposant d'en traiter pour chaque jour de la semaine, afin d'offrir une couverture plus complète de l'actualité. Cette semaine, plusieurs annonces majeures comme l'annonce du Steam Deck, l'arrivée de Netflix dans le domaine vidéoludique, mais également l'annonce des résultats du live caritatif Summer games done quick, et bien d'autres choses !


Summer games done quick : un record de fond récoltés


Games done quick est un marathon de jeux vidéo semestriel américain organisé par le site Speed Demos Archive. À but caritatif, il réunit des speedrunners de haut niveau durant toute une semaine, afin de collecter des fonds pour une œuvre de charité. Chacun des deux marathons de chaque année porte un nom sensiblement différent : celui ayant lieu début janvier s'appelle Awesome games done quick, tandis que celui se passant généralement durant l'été s'intitule Summer games done quick. C'est du second dont il est ici question. En effet, tandis que le stream caritatif diffusé pendant une semaine sur Twitch s'est déroulé du 4 au 11 juillet 2021 au profit de Médecins sans frontières, il n'est pas passé loin de battre les précédents records du marathon, en atteignant plus de 2,9 millions de dollars récoltés (~2,45M d'euros) malgré une crise sanitaire ayant entraîné des conditions financières compliquées pour un grand nombre de personnes et une organisation totalement en distanciel, toujours en raison de la crise sanitaire. Games done quick n'a fait mieux qu'à deux reprises : Durant le Summer games done quick de 2019 et durant le Awesome Games done quick de 2020, ayant pour particularités d'être les premiers de leurs catégories respectives à dépasser les 3 millions de dollars de fonds récoltés, mais également les deux derniers avoir eu lieu avant la pandémie. Nous espérons dans tous les cas, que ces chiffres ne cesseront de monter pour les éditions à venir. Sachez également que si l'anglais n'est pas votre fort, une chaîne d'une association de speedrun française retransmet l'événement et le commente en français : le French Restream.



20ème anniversaire de Fullmetal Alchemist : un jeu mobile pour l'occasion


Ce lundi 12 juillet, nous fêtions le vingtième anniversaire de la licence culte Fullmetal Alchemist. Manga parmi les plus reconnus, il a été prépublié entre 2001 et 2010 dans le magazine Shonen Gengan appartenant à Square Enix, avant d'être compilé en 27 volumes. Parmi ses adaptations, on peut compter une série d'animation diffusée au Japon entre 2003 et 2004, deux films d'animation parus en 2005 et 2011, un film en live action paru en 2017, mais surtout son adaptation certainement la plus reconnue : une seconde série d'animation diffusée au japon entre 2009 et 2010 : Fullmetal Alchemist : Brotherhood, qui adaptait plus fidèlement le manga. Du côté vidéoludique, FMA compte actuellement une dizaine de jeux, le premier ayant été publié en 2003 tandis que le dernier l'a été en 2010, c'est donc après plus de 10 ans sans réelle présence dans le monde du jeu vidéo que la licence fait son retour, dont l'annonce a été réalisé par son premier éditeur : Square Enix. Cette annonce sous forme vidéo a cependant de quoi laisser le public sur sa faim de par sa pauvreté en informations : d'une durée d'une minute 30, elle ne nous informe ni du genre du jeu, ni d'une date de sortie même approximative, ni de la disponibilité géographique, sans parler de l'absence totale d'images du jeu, bien que Square Enix ait promis plus d'informations vers l'hiver 2021. Il faudra donc prendre notre mal en patience jusque-là et, pourquoi pas, en profiter pour découvrir ou redécouvrir cette licence cultissime. Bande-annonce :



25ème anniversaire de Persona : une avalanche d'annonces en approche

Le lendemain de l'anniversaire de FMA, c'est au tour de la licence Persona de souffler ses bougies ! En effet, ce 13 juillet la licence fêtait son 25ème anniversaire, ouvrant un site dédié mêlant anglais et japonais pour l'occasion. Ce qu'on peut principalement y constater, outre les liens redirigeant vers des magasins de produits dérivés, c'est la présence de 7 panneaux dont 5 n'indiquant que la mention "Coming soon", se traduisant par "Bientôt disponible", tandis que le premier de la liste mentionne la date "2021/9", laissant entendre que la première annonce aura lieu dès le mois de septembre de cette année, tandis que le dernier panneau arbore la mention "autumn 2022", nous faisant comprendre que les 7 annonces de ce qui est présenté sous le nom "PERSONA 25th Anniversary Project" s'étaleront de ce mois de septembre jusqu'à l'automne 2022, nous laissant tout le loisir de fantasmer ce qu'Atlus nous prépare, l'inévitable idée d'un "Persona 6" ne pouvant se priver d'occuper l'esprit des fans de la licence. Cependant, autant que l'on puisse se laisser porter par notre imagination, seul le temps pourra répondre à nos interrogations.

Une date de sortie pour Pokémon Unite


Pokémon Unite, un nouveau jeu du genre MOBA (League of Legends, Dota, Smite etc...), était annoncé il y'a quelques temps lors d'un Pokémon direct. Ce choix inattendu pour la licence avait pris tout le monde de court, entraînant des réactions très variées de la part des joueurs.

  • Cependant, depuis cette annonce pour le moins surprenante le jeu n'avait que très peu fait parler de lui, du moins jusqu'à il y'a quelques jours où Pokémon Unite est revenu en force avec une date de sortie annoncée pour très bientôt : le 21 juillet. En plus de cela, pour inciter les joueurs à donner une chance à ce jeu totalement inédit, toute personne accédant à la version switch du jeu recevront d'office Zeraora, Pokémon fabuleux de type élektrik à l'apparence féline, afin de pouvoir l'utiliser au combat. Il ne reste plus qu'à attendre ce mercredi afin de voir ce que vaut réellement le jeu, vous pouvez en attendant retrouver de plus amples informations directement sur le site du jeu en cliquant ici ou simplement profiter de la bande-annonce ci-dessous.

Une arrivée de Netflix dans le jeu vidéo ?

Netflix est un service qu'on ne présente plus : Poids lourd de l'industrie créative depuis de nombreuses années, il reste le site de streaming de films et séries comptant le plus d'abonnements au monde malgré la concurrence récente d'autres grandes firmes, notamment Disney et Amazon. Initialement apparu comme un service de location de DVD, puis proposant un abonnement mensuel pour ce même service de location, c'est en 2007 qu'apparaît son premier service de vidéo à la demande. Petit à petit, le service proposé s'est diversifié : d'abord par l'acquisition d'exclusivité de diffusion pour certains programmes, l'entreprise a enchainé sur la production de ses propres séries, films et documentaires. Par la suite, Netflix a proposé du contenu se dirigeant vers une implication du public avec la création de programmes interactifs, ou encore en accordant les droits d'exploitation de certains de leurs programmes pour le développement de jeux, à l'image du jeu mobile Stranger Things. Cependant, c'est un bond que le mastodonte semble prêt à réaliser : En effet, de nombreux indices semblent indiquer que Netflix souhaiterait se lancer dès 2022 dans la proposition d'une branche dédié aux jeux vidéos à la demande, à l'image d'Apple Arcade, ou encore du Xbox game pass. Le principal indice, laissant d'ores et déjà peu de place au doute : La firme a annoncé ce 14 juillet avoir engagé Mike Verdu, ancien cadre d'Electronic Arts et de Facebook (en lien avec l'oculus, casque virtuel développé par l'entreprise du réseau social), au poste de vice-président du développement de jeux. De plus, un certain Steve Moser aurait trouvé dans le code l'application iOS de Netflix des informations concernant un service nommé "Netflix Gaming". Encore mieux, selon une source présenté comme "proche du dossier" et ayant souhaité rester anonyme, Netflix ne semblerait pas prévoir de demander un supplément pour accéder à ce nouveau service.

La question qui reste en suspens est surtout si Netflix arrivera à s'imposer dans le jeu vidéo de la même manière que dans le streaming de films et séries et réussira à convaincre le public.


Annonce du steamdeck, la console portable de Valve Corporation C'est LA grosse annonce de la semaine !

Ce 15 juillet, Steam a dévoilé sa "console" portable, à mi-chemin entre console et ordinateur. Passons en revue ce que nous propose Valve avec sa console, ou plutôt ses consoles, puisque le Steam Deck a été annoncé en 3 modèles différents. Penchons nous d'abord sur les points communs à ces 3 modèles concernant l'hardware :

le Steam Deck est équipé d'un écran LCD 60hz de 7 pouces avec une résolution de 1280x800, un APU AMD custom avec un CPU 4-coeurs 8-thread couplé à huit unités de calcul RDNA 2 comme processeur graphique, et 16 Go de RAM LPDDR5. La différence entre les différents modèles ? Il s'agit principalement du stockage, commençant à 64 GO, puis passant à 256 GO pour le second pour finalement atteindre 512 GO pour le dernier modèle, tandis que chaque modèle dispose d'un stockage plus rapide que le précédent. Valve assure cependant qu'un modèle moins cher ne fera en aucun cas moins bien tourner les jeux que les modèles supérieurs. Le dernier modèle dispose également d'un traitement antireflet particulier.

Concernant la prise en main, Valve n'a pas fait les choses à moitié et a paré sa console à toutes les éventualités : Tout d'abord, pour ce qui est des joysticks, il s'agit de sticks analogiques symétriques (soit comme ceux des manettes PlayStation). La manette compte évidemment une croix directionnelle à gauche ainsi que 4 boutons (ABXY) du côté droit, des gâchettes, 2 par côté (L1/L2 et R1/R2), mais également 2 boutons sous chaque poignée afin de pouvoir assigner 4 actions supplémentaires de votre choix, permettant un déplacement moins fréquent des doigts sur les touches, afin de réagir plus rapidement. On retrouve également 2 trackpads qui permettront à la fois de remplacer les sticks pour certains jeux, mais aussi de permettre l'utilisation confortable de jeux prévus pour un jeu à la souris, et nullement pensés pour une expérience sur console.

En plus de cela, l'écran de 7 pouces est tactile, permettant une interaction similaire à celle de la Nintendo Switch, le tout pour une résolution HD en 1280*800 pixels et pouvant monter jusqu'à 60fps. Le Steam Deck est de surcroît équipé d'un gyroscope, afin d'apporter une précision améliorée en jeu pour ajuster aisément la visée dans un FPS, par exemple. Pour ce qui est des connecteurs, l'appareil dispose d'une prise casque/écouteurs ainsi que d'un port USB-C, et permettra, à l'image de la switch, de mettre en veille à tout moment afin de reprendre sa partie un peu plus tard là où on l'avait quittée sans devoir passer par le redémarrage du jeu. Enfin, il est aussi possible d'ajouter une carte microSD afin d'étendre le stockage disponible sur l'appareil de manière conséquente, tandis qu'il peut être branché à un écran externe pour profitre d'un écran plus large à la maison.

Passons à présent à la partie software. Pour offrir une expérience la plus confortable possible, Valve a réaménagé SteamOS afin d'offrir une interface plus adaptée à une console, et optimisé pour son Steam Deck. Tandis qu'on y retrouve toutes les fonctionnalités de contact et de discussion qu'on avait déjà sur PC, celles-ci seront parfaitement intégrées à l'engin et devraient profiter d'un gain d'intérêt non négligeable. Seulement, contrairement à une console classique, Valve n'a pas voulu bloquer les utilisateurs sur leur OS, proposant un desktop complet d'ordinateur classique, rendant tout à fait possible d'installer l'OS de son choix. Puisque le steam Deck utilise également Linux, SteamOS est accompagné de Proton, qui sert à rendre compatible les jeux Windows pour une utilisation sous Linux. De plus, le Steam Deck permettra donc également de jouer à des jeux hors de leur écosystème, comme des jeux Epic Games, avec évidemment les manipulations nécessaires à leur utilisation sous Linux. En plus de tout cela, Valve assure évidemment aussi la disponibilité des sauvegardes sur le cloud afin de pouvoir conserver notre progression même en alternant entre Steam Deck et PC, mais également la possibilité du Remote Play afin de pouvoir se servir de son PC pour faire tourner les jeux sur le Steam Deck, permettant à la fois de profiter d'une possible configuration supérieure mais aussi de significativement allonger la durée de la batterie, qui a été indiqué comme permettant de jouer quelques heures en une charge complète, allant jusqu'à 7-8 heures pour une utilisation économe, comme internet, le streaming de jeux ou des jeux en 2D, moins gourmands. N'oublions pas que Valve n'en est pas à sa première tentative dans l'hardware, comme le montrent les exemples du HTC Vive, des Steam Machines ou encore les Steam Controllers. Bien que les "flops" qu'ont pu être certains d'entre eux, avec un abandon parfois rapide du projet, puissent en rebuter certains, le Steam Deck devrait pouvoir compter sur un marché quasiment inoccupée des consoles portables, à l'exception de Nintendo qui ne cherche pas à offrir le même contenu de toute manière. Les précommandes sont déjà disponibles ici, ainsi que tous les détails sur le produit, tandis que la sortie est prévue pour Décembre 2021. Si vous préférez un contenu vidéo, voici la vidéo réalisée par IGN, qui a eu l'occasion d'essayer la console de Valve le lendemain de l'annonce.

https://www.gamekult.com/actualite/le-syndicat-solidaires-informatique-depose-plainte-contre-le-groupe-ubisoft-3050841179.html

Ubisoft : une plainte pour harcèlement institutionnalisé

Cela fait plus d'un an qu'Ubisoft a été plongé dans un véritable scandale. En juin 2020, Ubisoft faisait les gros titres. La raison ? Plusieurs salariés et cadres étaient non seulement accusés de harcèlement et d'agressions sexuelles envers des collaboratrices, mais ces comportements semblaient de plus unanimement connus, sans qu'aucune mesure de quelque nature qu'elle soit ne soit prise. Ce 15 juillet, c'est au tribunal pénal de Bobigny qu'a été déposée une plainte visant à la fois la "personne morale" qu'est Ubisoft et plusieurs "personnes physiques", dont le PDG Yves Guillemot.

Les plaintes à l'encontre des personnes physiques visent à la fois les personnes à l'origine du harcèlement et des agressions reprochées et toutes les personnes ayant constater ces comportements sans initier une quelconque action à l'encontre de ces agissements, alors qu'il était de leur responsabilité de le faire, ceci concernant principalement le service des ressources humaines qui est accusé d'avoir activement participé à couvrir et dissimuler les actes des harceleurs, ainsi que plus personnellement Cécile Cornet qui aurait laissé prospérer le harcèlement au sein de l'entreprise malgré qu'elle en soit avertie, et dont les faits sont aggravés par sa position. La plainte concernant le PDG Yves Guillemot est justifié par le fait qu'en tant que PDG de l'entreprise, il serait responsable de ce qui s'y passe. La plainte visant la personne morale d'Ubisoft est une plainte pour harcèlement institutionnalisé : En l'existence d'une inaction, voire d'une action en faveur des agresseurs, chez chacun des services et individus ayant la capacité d'agir efficacement et ce malgré la connaissance des faits et accusations, c'est toute l'institution d'Ubisoft qui se rend coupable d'harcèlement et de complicité, d'où le caractère institutionnel du harcèlement. La plainte a été déposée conjointement par deux anciens salariés de l'entreprise mais aussi par le syndicat Solidaires informatique, tandis qu'elle a pour vocation à représenter toutes les victimes de l'entreprise, tandis que la nature collective de la plainte invit toute personne concernée à rejoindre l'action, soit pour témoigner soit pour porter plainte. Nous vous joignons le communiqué du syndicat Solidaires informatique nous informant de la situation, du dépôt de plainte, ainsi que des faits reprochés, en espérant que la vérité sera rapidement dévoilée dans son intégralité, afin que justice puisse être rendue aux victimes.



C'est ainsi que se concluent les actualités de la semaine, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour faire le point sur l'actualité de la sphère vidéoludique !

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout